« Femmes et jeunes en francophonie

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

vecteurs de paix et de développement », tel est le thème que la francophonie a choisi pour son XVe sommet des chefs d’Etats et de Gouvernement, les 29 et 30 novembre 2014,à Dakar .

Plus que jamais il s’agit de poser un acte majeur de solidarité, pour que la communauté internationale renforce son unité dans le respect de sa  diversité et de l’égalité , et lance un appel clair en réponse  sur les enjeux et aux crises qui nous engagent dans l’échiquier mondial. Les valeurs qui sont les notres attendent d’elle la confirmation de l’universalité de notre message, fondement des droits de l’homme.

Depuis le sommet de Kinshasa en 2012,la francophonie renforce ses réseaux  institutionnels, accueilli de nouveaux acteurs,  favoriser les synergies,  dégager des plus-values. Elle a refondé sa collaboration avec la société civile est le terreau ou elle a été ensemencée. Cette fin de biennum verra ainsi l’adoption, par les chefs d’Etats réunis à Dakar, d’un nouveau cadre stratégique de la francophonie pour  les huit années à venir.

Ce cadre est la programmation quadriennales ‘il infere, assureront l mise en cohérence des orientations et la programmation de tous les acteurs de l’espace francophone. Les femmes et jeunes constitueront des publics cibles prioritaire. L’Egalité Femme et Homme sera plus que jamais au cœur des actions et initiatives de la francophonie pour réduire et éradiquer les violences faites aux femmes et aux jeunes filles dans tous les domaines d’intervention de la francophonie. Les jeunes accéderont au statut d’acteur  à part entière au sein d’une stratégie jeunesse 2015-2022(également proposer à Dakar pour adoption ) qui encouragera les formations vers le développement et l’emploie

Le système éducatif se doit d’être plus efficace en prenant en compte le contexte de nos pays membres marqué, singulièrement en Afrique par l’environnement plurilingue de l’enseignement « du » et « en » français. A travers les objectifs durables fixés par les nations unies ,nous proposerons de poursuivre notre contribution à l’effort international mené en faveur d’une éducation de base de qualité, dispenser par des enseignants dument formés, et ce au bénéfice des de tous les enfant sans restriction, et particulièrement des filles. Nous soutiendrons également les droits et autonomisation des femmes pour leur participation pleine et entière aux processus décisionnels dans les sphères privées et publique dans nos Etats membres, afin de faire l’égalité une réalité tangible.

Enfin, notre volonté  de reconnaitre la place et le rôle des femmes et jeunes des comme acteurs du développement doit pouvoir s’adosser  à  une politique économique structurée, menant à la reconnaissance d’un espace économique ou le français a le statut de langue usuelle du travail et de l’échange. C’est pourquoi nous présenterons devant les chefs d’Etats et Gouvernements réunis à Dakar une véritable stratégie économique pour la francophonie, une stratégie  cohérente  avec la recherche d’un développement durable à l’échelle de la planète.

C’est l’avenir de notre jeunesse qui est en jeux !

Abdou DIOUF

Secrétaire général de la francophonie

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »